Le Netlinking évolue : voici les bonnes pratiques du Netlinking

Le Netlinking représente une véritable épreuve dans le processus de référencement naturel. Il s’agit certainement d’une des tâches les plus importantes dans le SEO mais également de la plus complexe car Google est de plus en plus exigeant.
Voici donc quelques conseils afin d’obtenir un référencement naturel optimisé.

 

1-    Acquérir des backlinks de qualité

Depuis les dernières mises à jour de Penguin, mieux vaut privilégier la qualité plutôt que la quantité car désormais pour notre ami Google c’est bel et bien la qualité qui prime. Google l’évalue en deux parties :

A- La qualité des sources des liens

Tout d’abord, pour que vos sources de lien soient de qualité, il est important de varier la typologie des sites sources :

– Les forums
– Les annuaires
– Les communiqués de presse
– Les réseaux sociaux
– Les blogs
– Sites clients et partenaires

Ensuite, quelle que soit la typologie du site, la thématique de la page doit être en lien avec votre activité et elle doit générer un certain trafic. Par ailleurs, il est indispensable que ces pages sources soient de confiance pour Google. Pour évaluer la qualité d’un site vous pouvez vous fier à plusieurs indicateurs comme le Page Rank ou le Trust Flow de Majestic SEO.  Pour finir, préférez des sites dans votre langue.

B- La qualité du lien lui-même

Ici, il faudra veiller à l’emplacement du lien dans la page:  les liens dans les footers et dans les pages partenaires sont à bannir au profit des liens dans le corps d’une page ou dans le milieu d’un texte. L’ancre de texte est aussi un facteur à ne pas négliger, celle-ci ne doit pas être sur-optimisée.

 

 2-    Éviter la sur-optimisation des ancres de texte

L’ ancre de texte (anchor text) correspond au titre de votre lien. Celui-ci doit être cohérent avec la page vers laquelle il pointe, cependant attention à ne pas utiliser toujours la même ancre. En effet, nous avons tendance à toujours mettre notre mot clé principal en ancre de texte : voilà une technique à éviter ! Google y voit de la sur-optimisation et pénalise les sites. L’idéal est d’avoir des ancres optimisées avec vos mots clés principaux et des ancres dites naturelles (nom du site, URL,  prénoms, variante du mot clé…). Une proportion 80/20 entre les ancres non-optimisées  et les ancres optimisées semble être le meilleur compromis.

 

Dans cette vidéo Matt Cutts explique l’importance de varier les ancres de texte.

3-    Ne pas multiplier les liens pour un même nom de domaine

Avoir de nombreux backlinks c’est bien, mais s’ils proviennent tous du même site cela est inutile. Par exemple, si 30 000 liens pointent vers votre site mais que 21 000 d’entre eux proviennent du footer du site de votre client cela n’a plus d’intérêt et peut même être négatif pour deux raisons :

– La qualité du lien est très pauvre : lien dans le footer, utilisation de la même ancre, thématique de page non appropriée…
– Un seul nom de domaine référent, ce qui ne reflète pas votre popularité.

Dans ce cas, si vous tenez vraiment à apparaitre dans toutes les pages du site de votre client mettez les liens en nofollow… (à voir si cela est vraiment efficace).
L’idéal est d’avoir le même nombre de backlinks que de noms de domaine.

 

4-    Régularité de l’acquisition des liens

Une stratégie de Net Linking doit être pensée sur du long terme en faisant attention au rythme d’acquisition des liens qui doit semblait le plus naturel possible. Là est le paradoxe car lorsque l’on parle de stratégie c’est forcément réfléchi et donc pas naturel. Enfin bon, à nous d’être malin. Voilà quelques conseils :

– Ne créez pas exactement le même nombre de backlinks de manière périodique.
– Évitez les pics de backlinks répétitifs.

 

 5-    Le LinkBaiting

Le meilleur pour la fin. Le LinkBainting est sans aucun doute la méthode la plus efficace. Elle consiste à écrire du contenu de grande qualité qui aura un grand intérêt pour l’internaute. N’hésitez pas à être innovant et à impacter vos lecteurs afin que vos articles soient naturellement partagés. En général, les contenus les plus facilement diffusés sont les infographies, les articles humoristiques, les sujets polémiques (attention tout de même avec ce genre de contenu), les interviews…

 

6-    Quelques outils d’analyse

Comptabiliser son nombre de backlinks et de noms de domaine référents, évaluer leur qualité, analyser la diversité des ancres, suivre la croissance et même espionner ses concurrents 🙂

1-    Webmastertools : outils gratuit de Google indispensable à tous les référenceurs.
2-    Majestic SEO (notre préféré) : outils payant mais tellement efficace, fiable, simple d’utilisation, complet… Enfin… vraiment pas mal !

Pour conclure, le Netlinking n’est plus ce qu’il était il y a quelque temps…
A noter que le référencement c’est comme tout, on peut  y travailler seul mais cela demande tout de même de véritables compétences techniques et une certaine connaissance dans le domaine du digital, d’autant plus qu’il s’agit d’un milieu en perpétuel évolution. En fait, c’est un peu comme lorsque nous sommes malade et que par flemme de se rendre chez le docteur nous décidons de nous auto médicamenter: on se bourre de médocs et pourtant on se traine quand même notre rhume pendant 15jours tout en sachant que d’aller chez le docteur nous aurez pris que quelques heures de notre temps, un peu d’argent, et en 2, 3 jours avec des médicaments adaptés à nos symptômes cela aurait disparu. L’expertise et l’application professionnel est indispensable pour un travail rapide et efficace. Alors pour votre référencement pensez à faire appel à une agence de web communication ou optez pour une formation web.

 

 

5 commentaire sur “Le Netlinking évolue : voici les bonnes pratiques du Netlinking

  1. Merci pour cet article qui rappelle bien les fondamentaux du netlinking.
    Petite question : placer des liens externes, en dofollow, dans le menu vers des sites comme « taxi aéroport marseille », « décoration mariage » et « cigarette électronique marseille » est-elle vraiment une bonne pratique en 2014 ?
    😉

  2. Bonjour, merci pour cet article très instructif et qui rappelle bien les différents paramètres du netlinking en 2016. Vigilance sur la qualité des liens, la non suroptimisation et la diversité des liens. Je ne connaissais pas ton blog, que je met en favori. A bientot

    Yvan,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *