Comment faire pour que Google arrête de nous tenir par les c******* ?

Question que toutes les entreprises se posent depuis que l’algorithme Google change constamment et que les prix d’adwords ne cessent d’augmenter.
En effet, on cherche aujourd’hui, et quand je dis on cherche c’est que tout le monde cherche, des solutions pour faire des entailles dans le lien qui nous relie à Google. En gros, petit à petit trouver d’autres leviers pour générer du business sans être forcément obligé de passer par Google.

Parce que c’est vrai que quand on parle d’achat de mots clés, ça devient de plus en plus cher. Certaines entreprises n’hésitent pas à se détacher progressivement de ce fonctionnement et à se concentrer sur d’autres points importants comme par exemple retravailler le design de leur site. Elles voient en définitive qu’elles arrivent à acquérir plus de clients ou du moins à les fidéliser tout simplement parce qu’elles comprennent que le référencement n’est qu’un composant de la présence sur le web d’une entreprise. Il en reste un tas d’autres (design, e-réputation, réseaux sociaux etc…) sur lesquels il faut travailler.

Le marketing, c’est pas Google !

Le marketing, ce n’est pas simplement se dire on met le paquet sur Google. Le marketing, ce sont des idées.

Beaucoup d’entreprises ont vu la dedans une facilité. En effet, elles se concentrent totalement sur Google, c’est ça leur stratégie marketing. Cependant, ne jurer que par Google, c’est comme une laisse qu’on nous met au coup parce que Google fait ce qu’il veut de son moteur de recherche.

Alors quand elles décident de trouver d’autres moyens pour faire la promotion de leur site, là aussi elles utilisent des moyens de moyens de moyens qui dépendent de Google.

Alors c’est quoi la solution ?

Restez elles-mêmes, tout simplement. C’est-à-dire que les entreprises doivent rester productives et avoir une vraie stratégie de communication web.

Pensez au message et pas qu’au média. Et n’oubliez pas qu’il n’y a pas que le online dans la vie. On avait aussi d’autres moyens pour communiquer avant internet et on peut toujours les utiliser aujourd’hui.

Restons proactifs, ce ne sont pas les moyens qui doivent prendre le dessus sinon nous en sommes prisonnier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *