Le SXO, quelles sont les bonnes pratiques pour le futur du SEO ?

Tableau noir avec SEO + UX

Qu’est-ce que le « Search eXperience Optimization » ?

En tant qu’agence web de référencement on peut remarquer que de nos jours le domaine du SEO évolue grandement avec comme exemple la préparation de la mise à jour BERT ou simplement en constatant l’évolution des bonnes pratiques SEO ou même des outils nécessaires au succès d’une bonne stratégie de référencement.

Cette évolution constante du SEO a pour but que la communication marketing ne tourne plus autour du produit mais bien du consommateur. On parle alors d’améliorer l’expérience utilisateur en ligne au lieu de magnifier le produit on vient s’adapter au habitudes de notre consommateur pour ne pas lui présenter le produit parfait mais bien le produit parfait pour lui. Ses habitudes, ses goûts, son emploi du temps et ses comportements plus largement sont étudiés pour qu’il trouve la bonne information ou contenu sur le bon site adapté rapidement.

Loupe avec un symbole d'utilisateur

C’est dans cet esprit qu’est né l’expression SXO (Search eXperience Optimization) ou en français, ‘l’optimisation de l’expérience de recherche’ de l’internaute. Ainsi, on va compléter le SEO classique avec de l’optimisation d’UX pour faire une stratégie SXO. Nous allons donc voir quels sont les principaux points importants pour le SXO et comment les optimiser.

Le SXO au niveau technique

Une bonne architecture de DOM logique et cohérente

La hierarchie du contenu est très importante pour qu’il soit efficace quand l’utilisateur recherche une information précise. L’utilisateur qui comprends la démarche sera plus enclin à lire un peu plus de contenu de notre site ou cliquer sur vos liens. On doit donc faire attention à nos titres h1, h2, etc, afin que l’utilisateur comme le moteur recherche comprenne rapidement. Le moteur de recherche pourra établir un sommaire du contenu et même utiliser ce sommaire pour des contenu « riches » qu’on peut retrouver en haut de la SERP, donc très intéressant. Il existe aussi d’autres types de contenus riches comme les systèmes de notations, ou les contenus liés aux transports ou aux résultats sportifs.

Des balises métadescription mises à jour

Optimiser ses balises méta description reste primordial dans une stratégie SEO, cependant la pratique a changé au fil du temps, en effet les méta description sont repassée à environ 155 caractères avec un maximum de 320 caractères alors qu’elle avait augmenté de taille en 2017, elles seraient à présent plus dynamique par rapport au contenu affiché. Si notre site n’a pas suivi ces changements ils se pourraient que ces balises peuvent être optimisées.

Exemple de metadescriptions dans la SERP

Également, si on choisit souvent de n’afficher que le nécessaire dans la balise, utiliser son maximum peut-être intéressant car cela permet de répondre à plus de requêtes. Cependant cette technique va à l’encontre d’une optimisation SXO car l’utilisateur n’a plus accès à une information optimisée. On doit alors faire des teste afin que le début de notre description soit parfaite tout en laissant des expressions positionnées dans le texte caché par la SERP. Enfin il est intéressant d’intégrer des metadescription OG (Open Graph), nécessaire à un bon affichage sur les réseaux sociaux ce qui permet de gagner en compréhension du moteur et inciter au partage de notre contenu.

Le certificat SSL pour passer son site en https

Ce fameux petit cadenas ci-dessous vous assure que le protocole HTTPS est installé sur votre site et donc qu’il propose une connexion sécurisée ainsi qu’une information plus fiable sur le propriétaire du site. En terme de transfert de données sensibles comme un paiement il est vraiment préférable pour l’utilisateur de vérifier qu’il a bien affaire à un site sécurisé.

Le HTTPS est obtenu avec un certificat SSL que l’on peut demander à notre hôte Web (cms et blogs) s’il le proposent ou via des sites comme Let’s Encrypt. Les sites n’ayant pas ce protocole actif se voient pénalisé dans les SERPs de Google de fait car la plupart des navigateurs aujourd’hui affichent ce paramètre ce qui baisse naturellement le taux de clics chez les sites n’ayant pas le HTTPS et remonte ceux qui l’ont.

Homme sur ordinateur sécurité web

Un Site Responsive

Il est aussi naturel que l’affichage de tout site sur un mobile soit adapté tout en gardant un contenu identique dans le fond. De nos jours il est impératif d’avoir une alternative pour l’UX mobile pour être dans le haut des pages de résultats. Le web mobile étant une grande partie des enjeux liés aux SXO au vu du développement des utilisateurs mobile. En effet, avec les assistants vocaux, c’est de là que viendrait le développement de la recherche vocale ou des rich snippets afin d’améliorer l’expérience utilisateur globale sur le moteur de recherche.

responsive Design

Un temps de chargement optimisé

Il a longtemps été dit que la vitesse de chargement d’une page n’influait pas sur les SERPs car l’expérience utilisateur jusque là n’était pas liée au SEO. La vitesse de chargement est donc de plus en plus importante dans les SERP, surtout mobiles. Ainsi, les sites lents voient leurs taux de rebond augmenter et leur taux de transformation chuter ce qui natuellement les fait baisser dans les SERP.

Résultat google pagespeed

Car oui depuis que la Search Console de Google a intégré l’outil PageSpeed (en beta) on observe bien une volonté du moteur de recherche de donner de l’importance à la rapidité de chargement d’un site. Bien évidemment on peut y voir un lien avec l’optimisation de l’expérience mobile dont l’UX souffre généralement de long temps de chargement, ainsi Google pénalise sur mobile, depuis Juillet 2018, les sites avec un temps de chargement trop long (supérieur à 3 secondes). Cela améliore donc bien l’expérience utilisateur et donc le SXO car la frustration chez l’utilisateur est conséquente même rédhibitoire pour un site trop lent à charger.

Les optimisation SXO contenus

Verbaliser les requêtes, contenu interrogatif

Toujours dans le but d’optimiser le contenu pour satisfaire l’utilisateur et de ses comportements, on va alors chercher à se rapprocher de la manière orale de s’exprimer afin de mieux se positionner sur les requêtes de recherche vocale. On peut dire que le moteur de recherche s’oriente vers des contenus conversationnel, notamment avec l’annonce de la dernière mise à jour ‘BERT’. On va donc privilégier dans les contenus et les titres, les phrases interrogatives et naturelles pour mieux correspondre et répondre à ces requêtes.

Pensez qualité au lieu de quantité

Content is king illustration

Le contenu d’une page doit correspondre à ce que l’utilisateur recherche exactement. Il est naturel que l’adage du ‘content is king’ est d’autant plus valable quand on pense le SEO en terme d’UX. En effet, le contenu doit être travaillé et re-travaillé pour être mis à jour régulièrement. Il doit être bien rédigé, se lire facilement, être bien structuré, avec une introduction et même un sommaire éventuellement. Le contenu doit être pensé structurellement avec des thèmes de plus en plus précis dans l’arborescence.

L’interface utilisateur ou UI

L’User Interface (UI) d’un site représente tout les boutons et les fonctionnalités de navigation que nous pouvons observer dans un site ou une application web. En soi c’est une des composante principale de l’UX et donc primordiale dans le SXO. Elle est étudiée par Google afin de proposer le meilleur du web aux internautes. Les critères sont très variés et peuvent prendre en compte la lisibilité d’un site par la taille et la couleur de ses polices et de ses fonds mais aussi par la présence d’un moteur de recherche interne au site avec des filtres, un sommaire dynamique, ou une barre de progression de lecture de votre contenu. On peut aussi parler de la pagination et du scroll infini ou encore l’affichage dynamique asynchrone qui vient éviter des chargement inutiles. Ces éléments peuvent assurer une meilleure expérience à l’internaute en lui donnant des points de repères et de navigation.

Les optimisations SXO des liens

Pertinence des liens

Évidemment vos liens sont essentiels pour une stratégie SEO on-site et off-site. Vous devez donc avoir des liens le plus utile pour l’internaute, proposer des contenus relatifs pertinents pour faire du maillage interne et n’ayez pas peur de renvoyer vers des références ou des sources sérieuses qui apportent une autre vision du même sujet parfois plus approfondie, l’appui pour votre discours mais surtout de l’autorité de domaine en fonction de la référence choisie. Vous devez donc allier les techniques de SEO classiques avec une empathie pour l’utilisateur et sa recherche de son contenu parfait. Vérifier régulièrement ses liens d’anciens articles peut aussi être une bonne mise-à-jour et apporte de la fraîcheur à votre contenu.  

Le maillage et CTA (Call to Action)

Comme nous l’avons précisé plus haut il est nécessaire de travailler la pertinence de ses liens on-site également, dans un premier temps pour avoir une architecture logique et cohérente et surtout pour répondre à toutes les petites interrogations qu’un lecteur peut avoir au cours de la lecture de votre contenu. Par exemple : « Ah tiens je ne sais pas du tout à quoi cela fait référence ! Qu’est-ce que c’est ? ». On fera ainsi des contenu relatifs se renvoyant entre-eux sur des sujets connectés, mais aussi des petites pages plus profondes et précises comme des définitions ou des articles plus approfondi sur des sujets similaires.

Tout ça dans le but de construire un large entonnoir de conversion avec vos pages qui mene à des CTA spécifiques mis en avant dans un seul but. Attention à ne pas mélanger plusieurs actions trop différentes sur les CTA d’une même page afin de bien orienter l’objectif de votre page. Ce sera plus simple a comprendre pour l’utilisateur et le robot de Google. Par contre vous pouvez reproduire vos CTA plusieurs fois sur la même page en pensant aux différentes UX de vos internautes, en effet il est courant de mettre le CTA au dessus de la ligne de flottaison de votre site mais aussi en bas de page afin de penser au lecteur intéressé et aux lecteurs qui survolent votre contenu.

Niveau de profondeur & Fil d’ariane

Outre la formidable anecdote qu’est l’origine du fil d’Ariane c’est aussi une composante très importante pour le SXO. C’est notre guide sur tout site internet avec une architecture profonde. Même si le fil peut se révéler inutile sur des One-page ou des sites vitrines avec une dizaine de pages, cette fonctionnalité devient essentielle pour l’expérience sur tout site avec une architecture a plus de deux étages.

Exemple fil d'ariane SXO

En effet, en plus d’indiquer sur toutes les pages de contenu à quelle profondeur vous êtes, elle est un outil de navigation efficace. Vous guidant entre les niveaux de profondeur, elle permet également de solidifier votre maillage interne, mais surtout elle indique au robot quel sont les chemins d’accès aux contenus avec leur niveaux de profondeurs. C’est donc un élément important pour l’utilisateur et le moteur de recherche ce qui en fait un atout pour le SXO.

On peut donc conclure que le SXO est le fruit du mariage entre le design d’expérience utilisateurs et les nouvelles fonctionnalités SEO que propose Google à tout les experts en référencement. Un véritable enjeu pour tous les sites mais aussi une évolution naturelle du moteur, satisfaire l’utilisateur dans sa demande revient de plus en plus à satisfaire notre moteur de recherche. Ainsi le SXO est en évolution constante, et crée à partir d’un moteur de recherche classique, un moteur de conversation orales, comme avec un humain le moteur va anticiper nos requêtes pour proposer toujours de meilleurs résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *