BERT : que va changer pour le SEO la nouvelle mise à jour Google ?

BERT_google-home-vocal-search

Comme on peut le voir sur le blog officiel de Google et sur des articles de blogs, une nouvelle mise à jour à été annoncée en fin de semaine dernière, il s’agit de BERT. Une évolution du moteur de recherche afin qu’il soit plus performant pour le traitement du langage naturel (Natural Language Processing), ou plutôt comment le moteur interpréterait les longues requêtes, il devrait mieux comprendre les structures différentes de phrases que l’on peut faire à l’oral ou quand il s’agit de requêtes complexes avec des références ou des spécificités grammaticales. On peut l’interpréter comme une anticipation en vue de l’intégration de la recherche vocale dans ses services, un de ses principaux axes de développement pour l’année du moteur de recherche.

Cependant rien ne presse. Cette annonce n’a pas pour but de déclarer sa sortie, la version anglaise de cette mise-à-jour ne serait pas mise en production du côté des USA. Et la France ne fait pas partie des pays dans lequels la beta de cette mise-à-jour serait testée, il nous faudrait alors attendre les analyses des retours de données fait sur la version anglaise afin de pouvoir l’étendre à d’autres langages comme le français. Selon les informations donnée, la version anglophone devrait sortir dans quelques semaines.

Quels changements pour le référencement BERT apporterais ?

Certains peuvent avoir de grosses surprises avec le lancement de certains projets de Google, cette fois-ci l’enjeu de cette mise-à-jour est surtout du côté du moteur de recherche, en effet il s’agit surtout d’améliorer l’interprétation de l’algorithme afin de préparer le développement des assistants vocaux pour le grand public. Ceci implique que la plupart des requêtes de quelques mots effectuées sur le moteur ne seront pas concernées, soit 90% des recherches contre 10% de recherches qui seront mieux comprises par l’algorithme afin de proposer un contenu en accord avec ce que l’utilisateur recherche même s’il utilise des structures grammaticales complexes.

En soit, pour le SEO classique cela ne change pas grand-chose, si ce n’est que plus de requêtes de « longue traine » devraient être mieux interprêtée par le moteur, spammer des mots clefs en fin de requête devrait avoir de moins en moins d’effets, même si cela n’est plus recommandé depuis un certain temps. Le but du créateur de contenu ou de l’expert en référencement reste le même, répondre le plus exactement possible à la requête de l’internaute.  

Cependant, le manque de clarté de la communication ne nous dis pas si BERT sera uniquement utilisée par le moteur de recherche ou par l’application de machine learning à propos du scrolling des sites, ce qui influencerait les types de contenus privilégiés de Google. C’est-à-dire qu’une phrase correctement formée aurait plus d’impact qu’une liste, mais cela reste que des suppositions sur le peu d’informations fournies.

En bref, qui seront les grand gagnants de BERT ?

Pour ce qui est des implications réelles de la mise-à-jour on en note deux :

  • Mettre en avant les contenu de qualité et exhaustif sur ce qui est dit, fait ou vendu. Naturellement, les sites de niches ultra-spécialisés sur des sujets très précis pourraient se voir offrir du trafic qu’ils perdent actuellement.
  • La recherche vocale, de nature à ressembler au langage oral et donc ducoup plus difficile à comprendre que la majorités des requêtes, devrait profiter d’une grande amélioration de ses performances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *